..... c'est le 8 décembre au soir.

Cette fête, à l’origine religieuse, est un remerciement à la Vierge Marie pour avoir sauvé Lyon de la peste.

Le 8 décembre 1852, il est prévu d'inaugurer une imposante statue de la Vierge Marie, érigée sur la colline de Fourvière qui domine tout Lyon.

Mais, ce soir là, alors que la Fête se prépare et que les lyonnais prévoient d'illuminer les façades de leurs maisons comme cela se fait pour les grands événements, un violent orage s'abat sur la ville.

Pour fêter la fin de la pluie, la population illumine spontanément ses fenêtres et descend dans la rue.

Au fil des années, les lyonnais ont placé des lampions (petite bougie dans un verre - souvent des pots de yaourts peints par les enfants) à leurs fenêtres et les commerçants ont décoré leurs vitrines afin de lancer la période des fêtes de fin d'année.

Le 8 décembre au soir, qu'il pleuve, qu'il vente, qu’il neige, tout Lyon descend dans la rue. C'est une fête très populaire avec de nombreuses manifestations.

Cette tradition s’est étendue aux petites villes avoisinantes.

Dès la nuit tombée, on installe les lampions sur toutes les fenêtres et les maisons brillent de mille petites lumières.

On  se retrouve dans la rue, on déambule de stand en stand (un peu comme un marché de Noël). On boit du vin chaud et épicé. On mange des gaufres, des crêpes et autres sucreries.

On se laisse prendre par les animations. Ecole ou pas le lendemain, ce soir là, tous les enfants ont une permission de sortie.

Si vous êtes de passage à Lyon à cette époque, n’hésitez pas. Tous les monuments sont illuminés de toutes les couleurs et le spectacle est féérique.

Je vous montre quelques photos de Lyon empruntées sur Internet, j’avais bien emmené mon APN mais sans recharger la batterie, grosse bétasse que je suis.

Bonne journée à toutes et à tous.

Souris_11_1_